plumes métal sergent major école scolaire porte-plume chine encre encrier tâche trait noir

TURGIS de Normandie

Réflexions et créations d'un être tripède tri-cérébral et de quelques autres créatures l'accompagnant

"sans tabou ni censure, sans haine ni racisme, dans un échange de liberté" "Français assurément, Normand entièrement"
pierre viking
Créaturgis

Mine de plomb
Croquis
 
Encre de chine
Encre Classique
Encre Historique
Encre Architectonique
Encre Mythologique
Encre Fantastique
Encre Esotérique
Encre Apocalyptique
Encre Satirique
Encre Parodique
Encre Thérapeutique
Encre Erotique






Encre de Chine










Encre de Chine

Composition en forme de pain, ou bâton de plusieurs figures, orné de tous les côtés d’une impression de figures d’animaux du pays, et autres figures. La meilleure qui vient de la Chine est d’un noir velouté un peu roussâtre, et assez dure à détremper ; on en contrefait en Hollande et à Paris, mais il s’en faut beaucoup qu’elle soit ni si belle, ni si bonne que celle de la Chine, elle n’est pas même si dure, se détrempant facilement, ce qui la rend plus commune et meilleure marché que la véritable.
(Buchotte – les règles du dessin et du lavis – 1722)

Liqueur dont on se sert pour écrire, pour dessiner, pour imprimer, soit les livres, soit les estampes. Il y en a de différentes couleurs, de sèche et de liquide. La meilleure pour dessiner ou laver est l’encre de la Chine, vraie ou imitée. Quand on n’en a pas, on peut en faire avec du charbon de noyaux de pêches ou du noir d’os ou d’ivoire, du noir de fumée fin et dégraissé, on broie l’une ou l’autre de ces matières sur le porphyre avec de l’eau bien gommée et un peu de bel indigo. Après l’avoir bien broyée pendant deux heures, on en forme de petites plaques ou des petits bâtons dans des moules frottés de noir, afin qu’ils ne s’attachent pas contre les parois du moule. Quelques-uns y mêlent un peu d’ambre pour imiter l’encre de la Chine.
Pour se servir de l’une ou l’autre de ces deux encres sèches, on met quelques gouttes d’eau claire sur une palette d’ivoire ou d’autre matière, ou même dans un petit vase ; l’on frotte ensuite avec une de ces encres, l’endroit mouillé de la palette, où le fond du vase, jusqu’à ce que l’eau soit colorée à souhait, après quoi l’on y trempe le bout d’un pinceau, et on en lave les dessins.
L’encre dont se servent les imprimeurs en taille-douce, est un mélange d’huile de noix brûlée et du noir d’Allemagne.




00 Accueil
01 Ouverturgis
02 Portraiturgis
03 Littératurgis
04 Caricaturgis
05 Conjecturgis
06 Peinturgis
07 Sculpturgis
08 Créaturgis
09 Num-erik
10 Ecriturgis
11 Structurgis
12 Lecturgis
13 Gunhild Arts




courriel email mèl

copyright E.G.Turgis - Gershom - Thorr Karsborg - © 1992-2011 .